Je commence ici un nouveau carnet de voyage. Cette fois, direction le continent africain et plus précisément : l’Afrique du sud.

Carte-monde-metal

Une histoire riche mais compliquée

Arrivés vers 40 000 avant Jésus-Christ, les premiers habitants de l’Afrique du Sud étaient les Khoïsan, regroupant les Bochimans et les Khoïkhoïs.

L’arrivée des Européens

Il faut ensuite faire un bond de plusieurs milliers d’année et arriver en 1488 pour voir les premiers navigateurs dépasser par bateau le cap De bonne-Espérance pour rallier l’Europe à l’Inde par la mer.

Cependant, ce n’est qu’en 1652 que les Néerlandais y débarquent et fondent Le Cap, prémisse d’une première colonie. Ils sont rejoints par les émigrants Français protestants, contraint de quitter la France suite à la Révocation de l’Edit de Nantes en 1685.

En 1806, ce sont les Britanniques qui prennent le contrôle de la colonie. il faudra néanmoins attendre 1814 pour que l’Afrique du Sud soit officiellement donnée au Royaume-Uni, lors de la signature des différents traités mettant fin aux guerres napoléoniennes.

La guerre des Boers

En 1880, les pionniers blancs d’Afrique du Sud, appelés les Boers se révoltent contre les Britanniques. Dirigés par Pretorius, Joubert et Kruger, ils sont victorieux des Anglais en 1881 lors de la bataille de Majuba et obtiennent ainsi l’indépendance des républiques Boers.

En 1885, de l’or est découvert sur les terres des Boers déjà riches en diamant. Cecil Rhodes, alors premier ministre de la colonie Britannique du Cap souhaite s’emparer de ces richesses et décide d’entrer en guerre contre les pionniers.

S’ensuit une guerre de 3 ans qui verra la mort d’une vingtaine de milliers de civils Boers dans les camps de concentration Britanniques et la victoire des Anglais en 1902.

Naissance de l’Afrique du Sud

En 1902, les Britanniques victorieux suppriment les états Boers et fondent en 1910 l’Union sud-africaine. Les blancs ont alors le pouvoir politique, économique et social.

Une période sombre : l’apartheid

En 1948, le parti national met en place une politique ségrégationniste : l’apartheid. Les bantous (population noire) sont alors mises à l’écart.

Il est désormais interdit aux Afro-Américains, Amérindiens et Métis de vivre, se marier ou avoir des enfants avec des blancs. Impossible aussi pour eux de voter, de faire grève, ou encore de se syndiquer. Ils ne doivent pas non plus fréquenter les mêmes restaurants, cinémas, école ou cafés que les Blancs.

La population non blanche se retrouve alors contraint de vivre dans des quartiers pauvres et sous-équipés appelés townships.

Dans les années 1960, le gouvernement ira même plus loin en créant des bantoustans : petits territoires réservés aux populations noires. Cela permet à la population Blanche de renforcer sa domination.

Cette politique provoque de nombreuses réactions au niveau international et au sein même du pays. Certains tentent de résister et prennent les armes mais sans succès. C’est durant cette période que Nelson Madela sera emprisonné et ne sortira de prison que 27 ans plus tard.

La fin de l’apartheid

Ce sont les émeutes sanglantes de Sowento en 1976 qui vont signer le déclin de l’apartheid.

En 1984, une nouvelle constitution accorde enfin des droits aux populations métis et indiennes. Il faudra malgré tout attendre 1991 pour que les dernières lois d’apartheid soient définitivement abolies.

L’ère Mandela

Les premières élections non raciales se déroulent en 1994. Nelson Mandela devient président de la république. Il s’applique alors à gommer les inégalités raciales et travaille activement à la réconciliation entre blancs et noirs.

En 1999, il laisse la place à Thabo Mbeki. En 2008, c’est Kgalema Motlanthe qui prend la tête du pays pendant un an avant de laisser la place à Jacob Zuma pour 9 ans. Cyril Ramaphosa est l’actuel président.

De nos jours

La pauvreté et les inégalités demeurent toujours très fortes

Plus de la moitié de la population (environ 58 millions de personnes) vit dans la pauvreté et le chômage frappe 27 % des actifs. Cela génère des conflits et le pays connait actuellement une période trouble :violences xénophobes …(Article du point).

Un apartheid pas totalement aboli ?

Le 21 août 2019, la justice sud-africaine a statué : il est désormais interdit de déployer en public les drapeaux de l’époque de l’apartheid (Article du point).

Un sentiment d’insécurité

Le pays a mauvaise réputation et souffre de problèmes de criminalité. Celle-ci est principalement concentrée dans les townships (zone urbaines défavorisées) autours des grandes villes, mais n’épargne pas malgré tout les quartiers aisés.

Pour un bon séjour, il suffit de respecter quelques règles de bon sens. Le gouvernement français émet des recommandations sur son site, n’hésitez pas à les consulter.

Un petit peu de géographie

Situation géographie

Grande comme deux fois et demi le France, l’Afrique du Sud est située à la pointe sud du continent africain. Bordé au nord par la Namibie, le Botswana et le Zimbabwe et au nord-est par le Mozambique et le Swaziland, l’Afrique du Sud possède deux façades côtières réparties entre l’Océan Atlantique à l’ouest et l’Océan Indien à l’est.

Avec ses 3 450 mètres, le Mafadi est le plus haut sommet d’Afrique du Sud. Il est situé dans la province du Kwazulu-Natal. Il est suivit de prés par Le Njesuthi, qui culmine à 3 408 mètres.

12 664 kilomètres séparent la France et l’Afrique du Sud et il faut en moyenne 10h40 d’avion pour relier les deux pays.

Trois capitales et onze langues officielles

On considère généralement que l’Afrique du sud à trois capitales :

  • Le Cap comme capitale législative puisqu’elle accueille le Parlement
  • Pretoria comme capitale administrative
  • Bloemfontein comme capitale judiciaire (malgré la présence de la Cour constitutionnelle à Johannesburg).

Et on y parle pas moins de onze langues officielles : l’afrikaans, l’anglais, le ndébélé, le sotho du nord, le sotho du sud, le swazi, le tsonga, le tswana, le venda, le xhosa et le zoulou.

Un voyageur anglophone n’aura donc aucun mal à se faire comprendre dans l’ensemble du pays.

Le Rand comme monnaie locale

La monnaie locale est le Rand (ZAR). Il se présente sous forme de pièces de 1, 2 et 5, et de billets de 10, 20, 50, 100 et 200.

Petite astuce : Vérifier régulièrement le cours de cette devise qui a tendance à être très volatile

Fluctuation de Rand – Source : Boursorama

Une démographie en perpétuelle croissance

L’Afrique du Sud compte actuellement 54 300 704 habitants contre 13 683 000 en 1950. La population sud-africaine a quadruplé en 70 ans.

En comparaison, sur la même période, la population française a été multipliée par 1,5.

Un hymne national synonyme de réconciliation

L’hymne national de l’Afrique du Sud tel que nous le connaissons actuellement, date de 1997. Il est en fait la combinaison de l’ancien hymne Die Stem van Suid-Afrika, et d’un chant liturgique africain adopté par les mouvements anti-apartheid Nkosi Sikelel’ iAfrika.

Il a la particularité de reprendre les cinq langues les plus parlées du pays.

Rugby et les célèbres Springboks

Quiconque c’est un jour intéressé au rugby a forcément entendu parlé des Springboks. Mais quelle est l’histoire de cette équipe mythique ?

Le rugby introduit par les anglais

Tout commence au diocesan collège du Cap grâce au révérend Canon George Oglivie qui enseigne le “rugby-football” tel qu’il est pratiqué au Collège de Winchester. Un premier match est organisé en 1862 opposant des militaires à des civils du Cap, tous sujets de la couronne. Dès lors le rugby ne cesse de développer.

De l’apprentissage au Grand Chelem

1891 : Premières compétition internationales contre les Lions Britanniques.
L’Afrique du Sud, encore en phase d’apprentissage, perd tous ses matchs.
1896 : Premiers match gagné contre les Lions Britanniques 5-0 au Newlands Stadium : la légende est en route
1906 : L’équipe d’Afrique du Sud devient les Springboks
1910 : Premier Grand Chelem

Rivalité avec un autre grand nom du rugby : les All Blacks

1921 : Première confrontation All Blacks – Springboks et début d’une grande rivalité – Egalité
1928 : Nouvelle confrontation avec les All Blacks et nouvelle égalité
1931 : Nouveau Grand Chelem
1937 : Première victoire des Springboks sur les All Blacks
1956 : Les All Blacks reprennent le pouvoir
1969 : Les Spingboks font une tournée en Grande-Bretagne et perdent tous leur match

Un premier joueur non blanc dans l’équipe

1981 : Errol Tobias, premier non blanc a porter le maillot des Springbox

Une période d’isolement

1984 – 1991 : Période difficile pour le rugby sud africain. En cause : la politique d’apartheid menée par le gouvernement sud africain et le boycott international

Retour au top

1992 : Retour sur la scène internationale
1995 : Les Spingboks gagne la coupe du monde contre les All Blacks – à domicile
2003 : Les Spingboks gagne la coupe du monde contre l’Angleterre – en France
2019 : Les Springboks remportent la coupe de monde contre l’Angleterre – au Japon

Sources : https://www.afriquedusud-voyage.com/sports/rugby.html

Pourquoi partir en Afrique du Sud ?

Pour sa diversité

Plonger sur Gansbaai à la rencontre du Grand Blanc, admirer les “Big 5” dans le Parc Kruger, randonner au cœur de la majestueuse chaîne de montagnes du Drakensberg, se balader le long des superbes plages du Cap occidental ou encore visiter le plus grand musée d’art africain à Johannnesbourg … l’Afrique du Sud nous offre un éventail infini de possibilités.

Pour sa gastronomie

On trouve de très bonnes tables en Afrique du Sud, qui est notamment réputé pour la qualité de sa viande. C’est un pays qui possède aussi d’excellents vins produits dans la région du Cap-Occidental.

D’autres produits typiques sud-africains tel que le thé rouge Rooibos, la liqueur Amarula, le biltong ou encore la viande d’autruche, régaleront nos papilles.

Étonnante par la diversité de ses paysages, de sa faune, de sa flore et de sa richesse culturelle : l’Afrique du Sud, est un pays à visiter.

Vous pourriez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Propriété de Jerevedevoyages.com - Toute utilisation est interdite