Nous avons précédemment découvert “les trésors de l’Afrique du Sud”, abordons maintenant un aspect plus touristique : comment organiser un voyage dans ce pays du bout du monde.

L'éléphant, animal emblématique de l'Afrique du Sud

Planifier son voyage

Quand partir en Afrique du Sud ?

Grâce à son climat varié mais majoritairement chaud et sec, l’Afrique du Sud se visite toute l’année et chaque période à ses avantages et inconvénients.

Pour un safari au parc national Kruger et observer les animaux par exemple, la meilleure période se situe entre mai et octobre, c’est à dire pendant l’hiver austral. En effet, les animaux se regroupent aux points d’eau (puisqu’il ne pleut pas) et la végétation est moins dense donc l’observation animalière est plus aisée. Les nuits sont fraîches mais les journées très agréables.

Par contre, pour découvrir la région du Cap de Bonne-Espérance, il faudra privilégier les mois de décembre à avril : le temps y est plus ensoleillé et sec. Le printemps, de septembre à novembre, est aussi un bon moment, car c’est une période où la température est agréable et la nature est en fleurs.

Enfin pour la région de Johannesburg, le mieux est d’y séjourner en mars, avril.

Durée idéale d’un voyage en Afrique du sud ?

Avec 1,22 million de km², l’océan Atlantique à l’ouest et l’océan Indien à l’est, l’Afrique du Sud est un pays immense qui offre une diversité de paysages absolument fabuleux.

Donc la durée du séjour dépendra vraiment des envies et contraintes de chacun. Cependant, afin d’en profiter un minimum 8 à 10 jours est nécessaire.

Petit clin d’œil : à titre de comparaison, la France fait 643 801 km². Elle est deux fois plus petite que l’Afrique du Sud.

Quel type de voyage pour découvrir l’Afrique du Sud ?

A mon sens, et afin de découvrir au mieux les richesses de ce pays, il faut privilégier un circuit.

De nombreuses agences de voyages spécialisées seront en mesure de vous proposer différents circuits selon vos préférences.

Quoi visiter, quoi faire en Afrique du Sud ?

Comme nous l’avons vu dans mon précédent article, l’Afrique du Sud nous offre une multitude de possibilités et il est difficile de définir une liste “type” des lieux à visiter. Tout va dépendre des envies de chacun.

Cependant, comme tous les pays, l’Afrique du Sud à ses incontournables :

  • Il y a bien sûr les réserves animalières dont le célèbre parc national Kruger
  • Les plongées avec le légendaire requin blanc vers Gansbaai
  • Les villes telles que Johannesbourg ou Le Cap
  • Côté sauvage il y a Wild Coast ou Drakensberg, sans oublier les falaises du bout du monde au Cap de Bonne-Espérance
  • Etc …
Cape Town, lieu paradisiaque de l'Afrique du Sud
Cap Town – Afrique du Sud

Quelles sont les formalités pour partir en Afrique du Sud ?

Pour les ressortissants français

Pour le ressortissant européens : pas besoin de visa particulier. Il faut simplement : un passeport valide au moins 6 mois après la date de retour ainsi qu’un billet pour un vol international retour. Seul particularité : le passeport doit comporter impérativement 2 pages vierges face à face pour l’entrée (ou le transit).

Un certificat de vaccination contre la fièvre jaune est exigé pour tout voyageur âgés de un an et plus, ayant séjourné récemment, ou transité plus de 12 heures dans un aéroport situé dans une zone infectée par la fièvre jaune. Ces zones sont répertoriées ici. L’ambassade d’Afrique du Sud en France met à disposition la liste des liste des nationalités pour lesquelles le certificat de la fièvre jaune est obligatoire .

Ce certificat médical doit être approuvé par l’Organisation Mondiale de la Santé et justifier d’une vaccination antiamarile. Pour être valable, la vaccination doit avoir été réalisée au moins 10 jours avant le départ pour l’Afrique du Sud dans un centre agréé (liste disponible sur le site du gouvernement).

Les voyageurs n’étant pas en mesure de produire ce certificat se verront refuser l’accès au pays. Ceux pour lesquels la vaccination a été administrée moins de 10 jours avant l’entrée dans le pays, pourront être placés en quarantaine, le temps nécessaire pour que la vaccination soit efficace.

Enfin, si vous voyagez avec un enfant, il faudra en plus vous munir de son acte de naissance intégrale sur lequel figure l’identité des parents de l’enfant. 

Attention, cela se complique si l’un des deux parents voyage seul !! L’ambassade met à disposition un document explicatif ” Voyager en Afrique du Sud avec des mineurs

Pour les mineurs

Un mineur, quel que soit son âge, doit posséder son propre passeport valide.

Il faut noter que l’autorisation de sortie du territoire (AST) d’un mineur non accompagné par un titulaire de l’autorité parentale est rétablie depuis le 15 janvier 2017.

Si un mineur voyage seul, il doit être en mesure de présenter un certains nombre de papiers à l’officier de l’immigration. Toutes les informations sont disponibles sur le site de l’ambassade ( Voyager en Afrique du Sud avec des mineurs).

Les précautions sanitaires

Quels vaccins pour partir en Afrique du Sud ?

Aucun vaccin n’est obligatoire pour entrer en Afrique du Sud sauf pour les passagers ayant séjourné récemment, ou transité plus de 12 heures dans un aéroport situé dans une zone infectée par la fièvre jaune.

Cependant, même si aucun vaccins n’est obligatoire, certains sont fortement recommandés. Pas d’inquiétude malgré tout , les vaccins recommandés sont globalement les mêmes qu’en France. Il suffit donc d’être à jour (consultez votre médecin).

On peut noter, parmi les plus importants : polio, coqueluche, tétanos, diphtérie. Les vaccins contre  la typhoïde, l’hépatite A et B et la rage sont recommandées uniquement pour les longs séjours.

De nombreuses informations sont disponibles sur le web. Le site du gouvernement aborde le sujet de la fièvre jaune, tandis que celui de l’Organisation Mondiale de la Santé publie la liste des pays qui exigent ou recommandent la vaccination contre la fièvre jaune. On trouvera par ailleurs, sur le site santé-voyages.com la liste des vaccins nécessaires et obligatoires triés pays (très pratique).

Vaccins nécessaires pour l'Afrique du Sud

Le paludisme

Le paludisme est présent dans certaines régions de l’Afrique du Sud : Mpumalanga – Limpopo et le Nord du KwaZulu-Natal. Ces régions abritent de nombreuses réserves animalières (dont le célèbre parc Kruger) et font donc partie des incontournables de l’Afrique du Sud. Un traitement anti-paludéen est donc nécessaire.

Le risque est plus important d’octobre à mai, plus faible de juin à août.

Le site pasteur évoque les moyens de prévention, les traitements et émet des recommandations générales.

En cas de problème de santé

L’Afrique du Sud possède des infrastructures de santé de très bon niveau. 

Comme en France, on distingue des établissements publics et privés. Certes, le secteur public rencontre quelques difficultés comme un temps d’attente important avant une prise en charge, mais le secteur privés offre quant à lui des prestations haut de gamme.

De plus, dans chaque ville on trouve des pharmacies. Ce sont en réalité des drugstores, donc vous y trouverez de tout.

Pour rappel : Le professeur Christian Barnard à réalisé la première greffe du cœur le 03 décembre 1967 au Cap en Afrique du Sud.

Quoi mettre dans sa trousse à Pharmacie

C’est toujours la question que l’on se pose avant de partir. Je vous renvoi à l’article que j’ai publié : “Trousse à pharmacie de Voyage“.

Vous y trouverez toutes les informations nécessaires et la possibilité de télécharger la check list.

Les aspects pratiques pour partir en Afrique du Sud

Avion et décalage horaire

Il faut compter environ 10h40 de vol pour rejoindre Johannesburg depuis Paris en avion. Cependant, la plupart des grandes compagnies européennes proposent des vols de nuit, ce qui rend le trajet moins pénible.

De plus, il n’y a que une heure de décalage en hiver par rapport à la France et aucun décalage en été : c’est l’idéal.

Cela signifie qu’en hiver, quand il est 10h00 en France, il est 11h00 en Afrique du Sud. En été, l’heure est la même qu’en France.

Systèmes de paiement en Afrique du Sud

L’Afrique du Sud est connue pour ses nombreux cas d’escroquerie. C’est la raison pour laquelle certaines banques française empêchent automatiquement toute transaction effectuée dans le pays. Afin de vous prémunir d’un quelconque désagrément, le mieux est d’informer votre banque de votre voyage.

A part cela, les cartes de crédit sont largement acceptées en Afrique du Sud. Le système bancaire sud-africain est très moderne, et toutes les villes, même les plus petites, possèdent des distributeurs automatiques de billets.

Juste un petit bémol pour le Zimbabwe – Chutes Victoria : certaines cartes de crédit, telle l’American Express, ne sont plus acceptées.

Petite astuce : La carte revolut ! Elle se recharge facilement à partir d’une carte bancaire classique et permet de payer et retirer jusqu’à 200 euros sans frais. Si vous aussi vous souhaiter économiser les frais de commissions de votre banque, cliquer ici.

Prises électriques en Afrique du Sud

Le courant délivré est 220/230 volts. La plupart des prises ont trois broches rondes formant un triangle : un adaptateur est donc nécessaire.

On en trouve de nombreux internet. Pour ma j’ai opté pour l’adaptateur de chez Brennenstuhl qui à l’avantage d’être polyvalent. Disponible ici.

Un petit conseil : n’achetez qu’un seul adaptateur et branchez dessus une multiprise. C’est le moyen le plus pratique à mon sens pour recharger l’ensemble de vos équipements. Autre aspect appréciable : la possibilité de réutiliser la multiprise chez soi.

Adaptateur de voyage Brennenstuhl (Réf.1508160)

Internet et téléphonie en Afrique du Sud

L’Afrique du Sud dispose d’un bon réseau de télécommunication.

De nombreux opérateurs téléphoniques français inclus dans leur forfait les appels ente le France et l’Afrique du Sud. La première chose à faire est néanmoins de s’en assurer. Si cela n’était pas le cas, une option très avantageuse consiste à acheter une carte SIM sur place. On en trouve un peu partout dans les kiosques ou agence telecom.

Concernant Internet, pas de réel différence avec la France. Le wifi est partout dans les grandes villes et les hôtels. Seul petit bémol : dans les réserves et parc, la connexion peut être de moins bonne qualité.

N’hésitez pas à consulter :

Je mets quoi dans ma valise ?

Comme nous l’avons déjà évoqué plus haut, l’Afrique du Sud est un pays immense et son climat varie selon la région : il faut se préparer à affronter toutes les températures.

De plus, on ne s’habille pas de la même façon pour visiter Johannesbourg et guetter les “Big 5” du parc Kruger : il faut donc des vêtements pour toutes les situations.

  • Pour les parcs animaliers :
    Des vêtements de couleur neutre (éviter les couleurs vives ainsi que le blanc)
    De bonnes chaussures montantes pour les balades sans ampoules et pour se protéger des petites bêtes
    Vêtement à manches longues et pantalon
  • Pour la ville :
    De bonnes chaussures pour arpenter les rues
    Des affaires de ville
  • Pour le soir :
    Vêtement à manches longues et pantalon pour se protéger des moustiques
    Un veste ou une polaire pour les soirées fraîches
  • Pour se détendre :
    Un maillot de bain et une serviette pour profiter de la piscine de votre hôtel
  • Pour se protéger du soleil ou de la pluie :
    De la crème solaire, des lunettes et un chapeau
    Une veste imperméable est indispensable pour faire face aux orages estivaux

Une fois sur place

Les pourboires en Afrique du Sud

Le pourboire est de rigueur en Afrique du Sud.

Au restaurant par exemple, le service n’est généralement pas compris, il est donc d’usage de laisser un pourboire de 10 % minimum.

En dehors de la restauration, il est coutume en Afrique du Sud de laisser un pourboire pour de nombreux services. A titre indicatif :

  • Il convient de donner 10 Rands par pièce de bagages aux bagagistes
  • Dans les réserves animalières privées, il est recommandé de laisser un pourboire de 100 rands par jour pour le guide, 50 rands par jour pour le chauffeur, 30 rands par personne et par safari pour le ranger

Conduire en Afrique du Sud

La première chose à savoir : en Afrique du Sud, on conduit à gauche. Tout comme en Angleterre, le volant est à droite et le levier de vitesse à gauche. Cela peut être déstabilisant au début mais on s’y fait très vite.

Le réseau routier est en très bon état, il est donc facile de se déplacer de villes en ville. Sauf indication contraire la vitesse est limitée à 60 km/h dans les agglomérations, 120 km/h sur les autoroutes et 100 km/h dans les autres cas. Certaines portions de route sont payantes.

L’ensemble des routes sont goudronnées, seule quelques pistes demeurent dans certaines zones plus isolées.

Dernier point important : le permis international n’est pas obligatoire. Il est possible d’utiliser son permis français à partir du moment où il possède une photo.

Les couleurs du drapeau de l'Afrique du Sud

J’arrive au terme de cet article. J’espère qu’il vous aura aidé à planifier et préparer au mieux votre voyage en Afrique du Sud. N’hésitez pas à le partager, le commenter ou me faire part de votre expérience.

Vous pourriez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Propriété de Jerevedevoyages.com - Toute utilisation est interdite